Face à l'inflation, Israël échelonne la hausse du prix du pain

Le gouvernement israélien intervient pour tenter d'éviter une hausse trop brusque du prix du pain et opte pour un réajustement échelonné jusqu'à décembre prochain. Malgré tout, certains types de pains augmenteront jusqu'à 26%. Et en avril 2023, tout contrôle du prix du pain sera abandonné. Une situation délicate en période électorale.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Les efforts du gouvernement n’ont pas suffi. Le prix du pain augmente, titre la présentatrice du journal télévisé de la chaîne publique israélienne. À moins de 100 jours de nouvelles élections israéliennes, les sondages le prouvent, ce n’est pas la menace iranienne ou le conflit avec les Palestiniens, mais bien la flambée des prix qui préoccupe en premier lieu les Israéliens.

Devant une boulangerie de Jérusalem, Dan, un retraité, ne cache pas son inquiétude. « Il y a dans le pays des personnes économiquement faibles. Ils sont nombreux. Et pour eux, c’est une catastrophe. Une vraie catastrophe. Il ne fallait pas faire cela. C’est ce que je pense. »

Une hausse progressive jusqu'en avril 2023


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles