Face à l'acharnement de Fillon, Gérald Darmanin quitte son poste de secrétaire général adjoint des Républicains

Maxime Bourdeau
Darmanin a "honte" du comportement de Fillon et quitte l'organigramme des Républicains

POLITIQUE - Le premier vice-président de la région Hauts-de-France Gérald Darmanin a annoncé dimanche 5 mars dans la soirée quitter son poste de secrétaire général adjoint des Républicains, pour marquer son désaccord avec la volonté de François Fillon de rester candidat à la présidentielle.

"Ce n'est pas comme cela que j'imagine l'engagement politique national. Je quitte mon poste de Secrétaire général adjoint des Républicains", a tweeté le maire de Tourcoing après l'intervention de François Fillon au JT de France 2 consécutive au rassemblement du Trocadéro, à Paris.

Et Darmanin de lancer, dans un second tweet, que "le respect de la parole donnée est la seule façon de lutter contre le FN. La trahir, c'est creuser le fossé avec le peuple".



Jeudi, au lendemain de l'annonce par François Fillon de sa convocation chez les juges le 15 mars en vue d'une mise en examen dans l'affaire des emplois fictifs et de sa volonté d'aller jusqu'au bout, M. Darmanin avait tweeté: "Jusqu'à présent, ce sont les socialistes qui faisaient monter le Front national, maintenant c'est nous. J'ai honte de ma droite."


François Fillon, qui avait d'abord promis de se rétracter en cas de mise en examen, avait ensuite changé de position pour s'en remettre "au seul suffrage universel".

Pendant la campagne de la primaire de la droite, l'ancien Premier ministre avait attaqué Nicolas Sarkozy sur ses déboires judiciaires en lâchant notamment: "Imagine-t-on le...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages