Face à l'abstention, les Français favorables aux modes de vote alternatifs - EXCLUSIF

·1 min de lecture
Un électeur photographié dimanche 27 juin dans un bureau de vote du Touquet (Pas-de-Calais) (Photo: LUDOVIC MARIN via AFP)
Un électeur photographié dimanche 27 juin dans un bureau de vote du Touquet (Pas-de-Calais) (Photo: LUDOVIC MARIN via AFP)

POLITIQUE - Le chiffre a donné le tournis à tous les responsables politiques. Dimanche 27 juin, à l’occasion du deuxième tour des élections régionales, plus de 65% des électeurs ne sont pas déplacés pour exprimer leur vote. Une abstention monstre (tout juste inférieure à celle, record, du premier tour) qui interpelle jusqu’à l’Assemblée nationale, où une mission d’information a été lancée pour étudier problème et y apporter des solutions.

Au sein de la classe politique, plusieurs responsables plaident pour une évolution du mode de vote, afin de faciliter cet exercice démocratique. “Le vote par correspondance, le vote électronique, sont des sujets sur lesquels nous devons progresser”, a par exemple déclaré le patron des députés LREM Christophe Castaner, quand le délégué général du parti présidentiel Stanislas Guérini espère lui voir “le vote par Internet dans le prochain quinquennat”.

Des pistes qui ne font pas forcément l’unanimité, notamment au sein du monde universitaire, où certains considèrent qu’elles relèvent du “solutionnisme technologique”, du nom de cette tendance qu’ont les décideurs à privilégier la réponse technique à un problème donné, plutôt que d’en traiter les causes. D’autres estiment par ailleurs que rien ne peut remplacer l’isoloir dans l’expression du vote.

7 Français sur 10 pour le vote par correspondance

Or, si l’on en croit les résultats d’un sondage YouGov réalisé après les régionales pour Le HuffPost, les Français sont prêts à des &eac...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles