Face à l'élection de Joe Biden, le silence des Républicains

François de La Taille
·2 min de lecture
Une jeep sur laquelle pend un drapeau du parti républicain à Aston, pendant la campagne de Donald Trump.  - Mark Makela- GETTY - AFP
Une jeep sur laquelle pend un drapeau du parti républicain à Aston, pendant la campagne de Donald Trump. - Mark Makela- GETTY - AFP

Une nouvelle, quelle nouvelle? Après l'annonce de la victoire du candidat démocrate Joe Biden face au président sortant Donald Trump, les principales têtes d'affiche du Parti républicain ont brillé par leur absence de réaction.

Et au petit jeu du roi du silence, l'exemple vient d'en haut. Ni le président, ni son vice-président Mike Pence n'ont ainsi réagi à l'élection de celui qui deviendra le 46e président des Etats-Unis le 20 janvier prochain, le président se contentant agiter les menaces de contestation de l'élection devant les tribunaux.

Silence radio

Même (absence de) son de cloche du côté des leaders des groupes parlementaires: aucune réaction de Mitch McConnell, leader des sénateurs républicains et pourtant ami personnel de Joe Biden, ni de Kevin McCarthy, leader républicain à la chambre des représentants.

Du côté des figures du parti, même silence radio. Aucune réaction du sénateur du Texas Ted Cruz, du gouverneur du New Jersey Chris Christie. Le sénateur de Floride Marco Rubio s'est, de son côté, bien exprimé sur Twitter, mais pour s'offusquer du manque de distanciation sociale des manifestants célébrant la victoire de Joe Biden.

Les anciens se frottent les mains

Les seules réactions de gros noms du Parti républicain émanent d'anciennes figures qui n'ont jamais caché leur inimitié pour Donald Trump. Le sénateur d'Utah et ancien candidat à la présidentielle Mitt Romney a ainsi félicité le président-élu Joe Biden et la vice-présidente-élue Kamala Harris", les qualifiant de "personnes de bonne volonté dotées de personnalités admirables". Un message peu surprenant de la part de Mitt Romney, qui a déclaré pendant la campagne vouloir voter pour Joe Biden.

Autre message de félicitations émanant d'une ancienne figure républicaine, celui de l'ex-gouverneur de Floride Jeb Bush. Le fils et frère des présidents George Bush et George W. Bush a tenu à "féliciter le président-élu Biden", affirmant qu'il comptait "prier pour lui".

Une réaction peu suprenante de la part d'un Jeb Bush qui garde une profonde rancoeur contre Donald Trump, qu'il avait affronté à la primaire républicaine de 2016. A l'époque, le futur ex-président l'avait pris pour cible, l'attaquant notamment sur le bilan de son frère.

"Le World Trade Center s'est effondré sous le règne de votre frère. Souvenez-vous en. Ce n'est pas ce que j'appellerais nous protéger", avait lancé celui qui n'était encore que candidat à l'investiture républicaine.

Article original publié sur BFMTV.com