Face à des États-Unis divisés, "la tâche du président Biden est énorme"

·2 min de lecture

Roger Cohen, éditorialiste au "New York Times", estime mercredi sur Europe 1 que Joe Biden, qui deviendra dans la journée le 46ème président des Etats-Unis, aura bien du mal à réparer les fractures nées dans le pays après quatre années d’une présidence Trump plus que controversée.

Mercredi, Joe Biden deviendra le 46ème président des Etats-Unis à l’issue d’une cérémonie d’investiture qui ne ressemblera à aucune de celles qui l’ont précédée. Car rarement les menaces sur la sécurité ont été aussi nombreuses, quelques jours après l’invasion du Capitole par les supporters de Donald Trump. "Le fait qu'il y a une transition avec du fil barbelé partout, avec des soldats partout, ça démontre à quel point le président Trump, qui sortira d'ici quelques heures a fracturé le pays", analyse pour Europe 1 Roger Cohen, éditorialiste au New York Times. Et le journaliste prévient : pour Joe Biden, "ça va être extrêmement dur" d’effacer ces divisions.

>> EN DIRECT - Suivez la prestation de serment de Joe Biden et le départ de Donald Trump

"Monsieur Trump ne va pas disparaître complètement de la scène politique"

D’autant plus dur que le nouveau président américain prend ses fonctions alors que l’épidémie de coronavirus est encore très virulente dans le pays. Joe Biden a d’ailleurs rendu hommage aux 400.000 morts du Covid mardi soir. "Comme en France, ce sont les gens les plus pauvres en général qui en souffrent le plus. Et ça divise encore plus une Amérique où l'inégalité est devenue toujours plus extrême", rappelle Roger Cohen.

Et puis il y a l’ombre de Donald Trump, qui va continuer à planer sur les Etats-Unis. "Monsieur Trump va s’installer à Mar-a-Lago, mais il ne va pas disparaître complètement de la scène politique", annonce l’éditorialiste. "Il y a 74 millio...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu pourrait également vous intéresser :