Covid : Jean-François Kahn propose de s'inspirer de De Gaulle pour garder le moral

·1 min de lecture

C'est un conseil que l'on n'avait pas vu venir. Invité de l'émission d'Anne Roumanoff Ça fait du bien, le journaliste Jean-François Kahn, qui réédite son livre Les rebelles, Celles et ceux qui ont dit non, explique comment garder le moral dans le contexte de la crise sanitaire. Pour lui, la solution est historique : il faut s'inspirer de Charles de Gaulle au moment de son appel du 18 juin 1940.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff en replay et en podcast ici

"Cette capacité à voir plus loin"

Il est vrai qu'en juin 1940, il faut être soit très optimiste, soit se bercer d'illusions pour imaginer la fin de la guerre et la libération de la France. "La situation est que la France est occupée. Les élites se sont ralliées à l'Occupant : les juges, les journalistes, tout le monde s'est rallié. Tous les pays européens quasiment sont occupés. Ceux qui ne sont pas occupés se sont convertis au fascisme. La Russie a fait un pacte de non-agression avec l'Allemagne nazie. Il reste l'Angleterre qui a peu d'armée", énumère Jean-François Kahn. "C'est foutu !"

C'est pourtant dans ce contexte que le général De Gaulle imagine la France Libre et appelle ses concitoyens à la résistance. "On se dit que le mec est dingue, complètement fou. Tout va mal et il dit qu'on va gagner", raconte le journaliste. "C'est cette capacité à voir plus loin et à dire froidement 'Voilà pourquoi on va gagner' qui est fascinante."

Jean-François Kahn, qui reconnaît être "de tempérament profondément opt...


Lire la suite sur Europe1