Face à la crise économique, la Syrie suspend les importations de téléphones portables

·1 min de lecture

En Syrie, une nouvelle mesure face à la crise économique qui ronge le pays. Damas a décidé ce mercredi de suspendre les importations de téléphones portables « jusqu'à nouvel ordre ». Objectif : rationner ses devises pour l'importation de produits dit « essentiels ».

La livre syrienne atteint des taux records de baisse. Pour stopper cette effondrement de la monnaie nationale, la Syrie essaye donc de sécuriser les dollars nécessaires à ses importations. Finies, jusqu'à nouvel ordre, les importations de téléphones portables, des produits considérés comme secondaires par le régime. L'objectif est de prioriser les importations des produits de base.

Officiellement, le taux de change est de 1 256 livres syriennes pour un dollar, mais sur le marché parallèle la chute est bien plus importante. Entre 4 000 et 4 500 livres pour un dollar.

Une situation inédite dans le pays qui pâtit des sanctions occidentales et surtout, selon les économistes, de la crise financière au Liban voisin.

L'idée du ministère de l'Économie syrien est d'améliorer le taux de change de la livre et donc de faire ralentir la progression du dollar sur le marché parallèle.

En janvier, les autorités avaient déjà durci les sanctions contre l’usage de devises étrangères dans les transactions courantes et commerciales. Une pratique désormais punie d'une peine de travaux forcés d’au moins sept ans.

À lire aussi : Syrie: la guerre gagnée, Assad pourra-t-il remporter la paix?