Face à la Chine, Kamala Harris promet un engagement «indéfectible» envers les Philippines

AP - Haiyun Jiang

Les États-Unis ont un engagement « indéfectible » envers les Philippines, a déclaré lundi la vice-présidente américaine Kamala Harris au président de l'archipel lors d'une visite destinée à renforcer les liens entre les deux alliés face à la Chine.

Kamala Harris est la plus haute responsable américaine à se rendre à Manille depuis l'arrivée au pouvoir, en juin, de Ferdinand Marcos Jr. Cette visite est le signe d'un rapprochement entre les deux alliés après des années de relations tendues sous la présidence de Rodrigo Duterte, plus favorable à Pékin.

La vice-présidente a également rencontré son homologue philippine Sara Duterte, la fille de l'ancien dirigeant. « Nous sommes à vos côtés pour défendre les règles et les normes internationales relatives à la mer de Chine méridionale », a déclaré Kamala Harris à Ferdinand Marcos Jr. au début de leur entretien dans le palais présidentiel de Manille. « Une attaque contre les forces armées, les navires publics ou les avions philippins en mer de Chine méridionale déclencherait l'engagement en matière de défense mutuelle... c'est notre engagement indéfectible envers les Philippines. »

Pas d'avenir sans les États-Unis

Ferdinand Marcos Jr. a de son côté affirmé ne pas envisager « d'avenir pour les Philippines sans les États-Unis ». Washington a une relation de longue date et compliquée avec la famille Marcos. Le dictateur Ferdinand Marcos, père de l'actuel président, a dirigé l'ex-colonie américaine deux décennies durant avec le soutien de Washington, qui voyait en lui un allié face au bloc communiste pendant la guerre froide.


Lire la suite sur RFI