Face à Éric Zemmour, "la condamnation morale uniquement ne marche pas" pour la gauche

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Comment lutter face à Éric Zemmour, autour de qui l'attention médiatique semble se concentrer cet automne, à une poignée de mois de la présidentielle ? Pour la gauche, qui cherche sa voie pour 2022 dans la désunion, c'est un problème majeur. Et pour Louis Hausalter, journaliste politique à Marianne et invité de Punchline, lundi, "la condamnation morale uniquement ne marche pas" face au polémiste déjà condamné pour provocation à la haine raciale. Au contraire, "cela pourrait plutôt le stimuler" dans l'optique de l'élection suprême, à laquelle il ne s'est pas encore déclaré candidat.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles