Comment est fabriqué le faux sang que l'on voit au cinéma ?

Une coupure, un meurtre sanglant, une bagarre sont autant de scènes au cinéma où l'on peut voir du sang être versé. Mais pas de panique ! Car il s'agit bien de faux sang, entièrement fabriqué par des professionnels du milieu. Si la fabrication de faux sang était anecdotique pour le cinéma en noir et blanc, le recours aux effets spéciaux et au maquillage a été de plus en plus fréquent au fur et à mesure des années chez les acteurs. Le sang rouge vif peu réaliste a finalement cédé sa place à du faux sang plus vrai que nature, au point où des milliers de litres de sang ont parfois été conçus pour les besoins d'un film. De quoi donner légèrement le tournis.

Il existe plusieurs recettes pour réaliser du faux sang de qualité ; le tout est de mettre la main à la pâte. Les ingrédients ne sont en effet pas compliqués à dénicher et se trouvent dans n'importe quelle cuisine. Dans un premier temps, il est possible de fabriquer du faux sang comestible. Il suffit de mélanger à l'aide d'un fouet une cuillère à soupe de farine avec 250 millilitres d'eau. La mixture doit être ensuite chauffée jusqu'à bouillir, avant de la faire frémir pendant une demi-heure. Il suffira ensuite d'ajouter deux cuillères à soupe de colorant alimentaire rouge, cela va de soi, et le tour sera joué ! Il est possible également de troquer la farine contre du cacao en poudre ou du sucre glace selon les recettes.

Dans les films les plus anciens, le spectateur remarque d'emblée que le sang dans certaines scènes semble (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi a-t-on une représentation quasi animale des extraterrestres ?
Doit-on écrire "avoir affaire" ou "avoir à faire" ?
Les déserts regorgent de sable, mais pourquoi ne peut-on pas l'utiliser pour la construction ?
Quelle est cette toile, volée deux fois, bientôt mise aux enchères ?
La fin d'une série est aussi douloureuse que la perte d'un proche, dit une étude !