Fabrice, le SDF qui avait bravé les flammes à Lyon pour sauver un homme, récompensé

·3 min de lecture

Une pétition en ligne avait accumulé près de 50.000 signatures pour trouver un logement à ce "héros de la ville".

FAITS-DIVERS - Bel épilogue pour celui que l’on surnomme déjà le “héros du Vieux-Lyon”. Quelques semaines après avoir sauvé des flammes un commerçant d’une brocante lyonnaise dans le quartier Saint-Jean, Fabrice, un sans-abri, a trouvé un logement grâce à son acte héroïque.

Ce mercredi 15 décembre, un représentant de la préfecture, ainsi que le directeur du Samu sont venus à la rencontre de Fabrice afin de lui annoncer l’heureuse nouvelle. Une information que Fabrice a lui-même confiée à 20 Minutes dans une interview.

“J’ai accepté“ un appartement dans une résidence sociale, a-t-il annoncé. “On va faire les démarches le plus vite possible. Je ne sais pas combien de temps cela prendra, mais j’espère que ça sera rapide. Ils sont restés 25 minutes, ils ont été super gentils et ça s’est vraiment bien passé. Maintenant, j’ai juste à attendre”, raconte celui qui vivait dans la rue depuis plusieurs années.

Une pétition et une cagnotte fructueuses

En plus du logement qui lui sera bientôt attribué, Fabrice a également reçu une proposition pour recevoir une médaille de la ville pour son courage. Une nouvelle qu’il l’a ému au plus haut point, comme il le confie à nos confrères de 20 Minutes: “J’ai accepté avec fierté. Je pense que mes parents, s’ils étaient encore vivants, seraient fiers de moi”. 

Pour autant, l’homme qui avait bravé les flammes le 29 novembre dernier pour aider un septuagénaire n’a pas oublié de “remercier tous ceux qui ont signé la pétition” et “tous ceux qui ont mis des sous” dans la cagnotte récemment mise en ligne pour l’aider financièrement.

“Je ne ferai pas n’importe quoi avec l’argent. Je vais le bloquer, ce sera pour mon appartement”, a-t-il assuré au journal. En une quinzaine de jours, la pétition en ligne avait déjà réuni près de 50.000 signataires pour qu’il “soit décoré par les instances et qu’il puisse bénéficier d’un travail et d’un logement”. 

Ne reste plus qu’un travail à trouver pour celui qui souhaiterait exercer “dans des jardins et autres espaces verts”, ne supportant plus de “rester enfermé”. D’ailleurs, lors du passage du directeur du Samu social et du représentant de la préfecture, il s’était permis de leur demander s’ils n’avaient pas un travail à lui confier: “Ils m’ont répondu qu’il fallait voir avec la mairie, car ils ne gèrent pas cette partie-là”. Affaire à suivre, donc. 

À voir également sur Le HuffPost: Le vieux Lyon couvert en partie par la fumée d’un incendie

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Christian Page, ex-SDF : "En un an et demi, j'ai tout perdu. J’ai passé quatre ans dans la rue. La dernière fois que j’ai vu mon fils, il avait 11 ans. Il vient de fêter ses 18 ans"

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles