Fabrice Midal juge les applications de méditation sur téléphone "ridicules"

·1 min de lecture

Voilà qui devrait interpeller celles et ceux qui utilisent une application de méditation sur leur téléphone pour s'apaiser. Fabrice Midal, lui même fondateur de "l’École occidentale de méditation", met en doute leur efficacité, notamment (mais pas seulement) auprès des personnes hypersensibles. C'est ce qu'il explique au micro d'Anne Roumanoff dans l'émission Ça fait du bien, sur Europe 1, où il est invité mardi pour présenter son nouveau livre, intitulé Suis-je hypersensible ?

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff de 11h à 12h30 sur Europe 1 en replay et en podcast ici

"Ces voix sont tout à fait mièvres"

Selon le philosophe et auteur à succès, "la pire chose pour un hypersensible, c'est de vouloir se calmer". "C'est pour ça que le truc de ces applications de méditation je trouve ça absolument ridicule", assène-t-il. "D'abord, ces voix sont tout à fait mièvres. Et je n'aime pas du tout comment tout ça est fait."

Fabrice Midal a lui-même enregistré des guides audio de méditation (payant), mais avec une méthode radicalement différente, estime-t-il, de celle des applications. "Moi, j'enseigne la méditation, mais pas cette méditation dans laquelle il faut se calmer, où il faut essayer de se détendre", s'agace-t-il. "Quand vous êtes énervé et qu'on vous dit de vous calmer, ça vous calme ? Moi ça ne me calme pas du tout."


Retrouvez cet article sur Europe1