Fabrice Fries, président de l'AFP