Fabrication, effets secondaires... Ce qu'on sait du vaccin de Moderna autorisé aux Etats-Unis

·1 min de lecture

Un comité consultatif de la Food and Drug Administration (FDA), l'agence américaine des médicaments, a recommandé lors d'un vote jeudi l'autorisation en urgence du vaccin mRNA-1273 développé par Moderna. Vendredi, il a obtenu une autorisation en urgence de l'Agence américaine des médicaments (FDA), quelques jours seulement après Pfizer, premier vaccin à avoir été autorisé sur le sol américain. En Europe aussi, Moderna fait partie des entreprises qui ont sollicité une autorisation de mise sur le marché. Voici ce que l'on sait sur ce vaccin.

Lire aussi - Covid-19 : la situation se dégrade en France, à une semaine de Noël

Un vaccin à ARN messager efficace à 94%

Comme Pfizer, Moderna a utilisé la technologie de l'ARN messager pour développer le mRNA-1273. "Concrètement, il s'agit donc d'administrer un ARN messager qui correspond au plan de fabrication d'une protéine du microbe ciblé, qui ne risque pas de nous rendre malade mais contre laquelle l'organisme va s'entraîner à lutter", résume l'Inserm. Mais "cette molécule ne peut en aucun cas interagir avec notre génome ni conduire à son altération", prévient l'institut, alors que certains antivaccins mettent en garde contre un tel scénario.

Dans une synthèse des données publiées cette semaine, la FDA a confirmé une efficacité moyenne de 94,1%. Elle est même montée à 95,6% pour les moins de 65 ans, contre 86,4 pour les plus de 65 ans. Sur 30.400 participants aux essais cliniques, 196 ont contracté le Covid-19. Parmi eux, 185 avaient r...


Lire la suite sur LeJDD