Fabio Quartararo avant le GP de Thaïlande : « L'année prochaine sera meilleure »

Fabio Quartararo ce jeudi en conférence de presse dans le cadre du GP de Thaïlande. (L. Swiderek/Presse Sports)

Le Français est en bonne position au Championnat du monde avec 18 points d'avance, mais ses difficultés sur la Yamaha lui donnent envie d'être en 2023 pour bénéficier des prochaines améliorations.

Avec 18 points d'avance en tête du classement, Fabio Quartararo est le mieux placé des pilotes du MotoGP pour coiffer la couronne de champion du monde 2022. Mais tout ne se passe de manière idéale pour le Français, qui ne peut pas mener sa Yamaha comme il l'entend. Il aimerait bien sûr plus de puissance, le problème qui l'a encore freiné la semaine dernière au Japon (8e).

lire aussi


Calendrier/Résultats de la saison

« À Motegi, c'était un peu frustrant, a-t-il expliqué ce jeudi en conférence de presse, avant le Grand Prix de Thaïlande. Notre rythme était bon mais je n'ai pu faire aucun dépassement. » Quartararo se prend donc à espérer un voyage dans le temps : vers 2023 où sa M1 aura normalement connu des améliorations à l'accélération. « L'année prochaine sera meilleure, on aura plus de facilités », pense-t-il.

Il lui reste quand même quatre courses à accomplir en 2022 et elles sont d'importance puisque le titre reste en jeu. Cela commencera par la Thaïlande, dimanche, où la pluie pourrait accompagner l'intégralité des séances d'essais libres et de qualification, ainsi que le Grand Prix. Des échéances que Quartararo aborde avec optimisme : « Je pense qu'on peut faire de bons résultats dans tous les cas. Les secteurs 1 et 2 seront difficiles pour nous mais je suis prêt à me battre. »

lire aussi


Classement général du Championnat

De son côté, Francesco Bagnaia était plus occupé par le passé que par le futur car il s'est longuement interrogé sur son erreur au Japon, qui a conduit à sa chute dans le dernier tour. « Il faut comprendre pourquoi j'avais du mal à l'accélération et pourquoi je perdais du temps, a témoigné l'Italien, qui occupe la deuxième place du Championnat. Le week-end a été étrange. Je ne pouvais pas pousser comme les autres donc je suis resté derrière. »

Avec les averses annoncées sur la Thaïlande, les conditions ne s'annoncent pas meilleures cette semaine pour le premier rival de Quartararo. Qui n'entend donc pas que des mauvaises nouvelles en 2022.