Pour Fabien Roussel, «c’est important qu’il y ait quatre groupes de gauche à l’Assemblée Nationale»

François Greuez / SIPA

Invité sur RTL, mardi 21 juin, le député du Nord a fait part de ses analyses sur la convocation des chefs de partis ce jour par le président, le programme social et économique de la NUPES, mais aussi de ses questionnements quant à une motion de censure visant Elisabeth Borne.

Fabien Roussel est revenu, ce jour, sur RTL sur la convocation des chefs de chaque parti par Emmanuel Macron après les résultats du second tour des législatives : « Je suis reçu en tant que chef de parti - il y a encore le Parti communiste dans ce pays, heureusement – et c’est une bonne chose qu’il puisse écouter chacun d’entre nous. »

Il a également fait une mise au point suite à la demande de la France Insoumise de ne constituer qu’un seul groupe NUPES à l’Assemblée Nationale : « Nous avons passé un accord électoral en vue des législatives, ce qui nous a permis de plus que doubler le nombre de députés de gauche et écologistes. Pour autant, cet accord prévoit aussi des mesures communes que nous allons défendre et des différences sur certains sujets. Cette différence est une richesse, il n’y a pas un groupe unique. »

Le député a ajouté que « c’est important qu’il y ait quatre groupes de gauche à l’Assemblée Nationale » et que « les Français attendent des mesures fortes pour les salaires, les retraites. » Pour lui, il y a « beaucoup de colère contre le président de la République, qui attend […] Est-ce qu’au mois de juillet, on met à l’ordre du jour une hausse de 15% du SMIC et de l’ensemble des salaires, le blocage des prix ? »

« Je ne comprends pas cette motion de censure » dit l'élu communiste

Fabien Roussel a mis en avant le fait qu’« aujourd’hui, les Français veulent que leur salaire et leur pouvoir d’achat augmentent, que les prix alimentaires et à la pompe baissent », fustigeant au passage la politique du gouvernement à cet égard : « Si le gouvernement continue dans sa politique des petits chèques, on va droit dans le mur. Les employeurs vont vraiment avoir du mal à trouver des salariés si l’on n’augmente pas(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles