"Façon Jour du Seigneur" : Eric Dupond-Moretti nourrit un projet d'émission télé inédit

·1 min de lecture

Après le gouvernement, le petit écran ? Sous le coup d'une information judiciaire lancée à la demande de plusieurs syndicats de magistrats, Éric Dupond-Moretti ne se laisse pas déstabiliser. S'il bénéficie d'une "confiance totale" d'Emmanuel Macron, d'après le journal Le Monde, le Garde des Sceaux pourrait aussi compter sur le soutien de Delphine Ernotte. Et ce, pour la réalisation d'un projet qui lui tient à cœur. En effet, selon les informations de nos confrères de ce mardi 26 janvier, le ministre de la Justice "a reçu récemment" la présidente de France Télévisions. Le locataire de la Place Vendôme souhaite "réfléchir à la façon de montrer la justice d'une façon pédagogique" avec la diffusion d'une émission hebdomadaire, "façon 'Jour du Seigneur'."

Au programme de ce rendez-vous inédit, des extraits d'audiences "accompagnés d'explications d'un avocat ou d'un magistrat." Seul hic pour Éric Dupond-Moretti ? La gestion du droit à l'image. En France, et contrairement à certains pays étrangers, il est interdit de filmer les procès sous peine de 18 000 euros d’amende, comme l'explique le site du ministère de la Justice. Toutefois, et comme le relate Le Monde, cette interdiction est "régulièrement contournée avec des autorisations ponctuelles de reportage." La loi peut bien être contrebalancée grâce au droit à l'information. Une piste s'ouvre ainsi au compagnon d'Isabelle Boulay, celle de la création d'"un cadre législatif large" lui permettant de prendre des dispositions par décret. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jade et Laeticia Hallyday enlacées : le selfie du big love retrouvé
Dans le bureau d'Olivier Véran, un "angoissant tableau" : "C'est moi qui l'ai choisi"
"Comme un chien attend ses croquettes" : Jean Castex crée des frustrations dans son gouvernement
"C'est un virus !" : pour Julie Depardieu, "on dramatise énormément la situation sanitaire"
VIDEO - "Vous êtes pas gentil" : Pascal Praud chante du Michel Sardou en plein direct... sans convaincre !