F1: Verstappen, roi d'Autriche, creuse l'écart sur Hamilton

·4 min de lecture

Lewis Hamilton lui prédisait une victoire facile: Max Verstappen a encore fini loin devant en Autriche, sur "son" Red Bull Ring, s'offrant un troisième Grand Prix d'affilée, sur la route d'un éventuel premier sacre mondial en Formule 1.

Trois victoires depuis la pole position en trois semaines: en France, puis deux fois en Autriche, Verstappen (Red Bull) vient de réaliser le premier triplé de sa carrière. Au championnat, il se détache avec 32 points d'avance sur Hamilton (Mercedes), 4e dimanche derrière Valtteri Bottas (Mercedes) et Lando Norris (McLaren).

"La voiture était irréelle, il a fallu un excellent travail de toute l'équipe pour atteindre ce niveau. Ces deux semaines ont été incroyables", a savouré Verstappen qui avait gagné en France puis remporté aussi aisément le Grand Prix de Styrie ici-même, il y a sept jours.

Certes 14 courses restent à disputer. Mais l'avantage pris par Red Bull et son étoile montante est désormais conséquent. Tant en pure arithmétique qu'en termes de performance face à Mercedes qui ne trouve pas la solution.

- Première depuis 2016 -

Hamilton et Mercedes ont le temps pour la trouver: le septuple champion du monde vient de signer un nouveau contrat jusqu'en 2023. Mais s'il veut devenir dès 2021 le plus titré de l'histoire, devant Michael Schumacher (7 couronnes), Sir Lewis va devoir s'employer... et espérer des faux pas de Verstappen.

Car le Néerlandais vient de gagner sa 5e course en neuf manches en 2021. Sa 15e victoire en Grand Prix le place dans le cercle fermé des vingt pilotes les plus victorieux de l'histoire. Il égale l'Anglais Jenson Button, champion du monde 2009.

Hamilton est encore loin devant dans ce panthéon et visera lui une stratosphérique 99e victoire chez lui, dans deux semaines à Silverstone, dans ce qui s'annonce déjà comme un moment crucial de cette saison.

Mais il y a du boulot: c'est la première fois depuis 2016 que l'Anglais laisse échapper la victoire lors de cinq courses consécutives. Or, en 2016, Hamilton avait été battu par son équipier Nico Rosberg. La seule année où le titre lui a échappé depuis 2014.

En parallèle, Mercedes est aussi distancée chez les constructeurs par la marque autrichienne (286 points contre 242), qui enchaîne pour la première fois cinq succès depuis l'instauration de l'ère hybride en 2014.

Dès le premier tour, Verstappen est parti en éclaireur. Mais derrière, la course a été animée: un accrochage en queue de peloton entre Esteban Ocon (Alpine) et Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) a provoqué l'abandon du Français et une pénalité pour l'Italien.

Surtout, cela a provoqué la sortie de la voiture de sécurité qui, une fois rentrée aux stands, a offert un deuxième départ aux nombreux fans. Profitant de la sortie de piste de Sergio Pérez (Red Bull), poussé dans le gravier par Norris, Hamilton est alors passé 3e.

- Norris, pilote du jour -

Dans cette bataille entre deux générations de pilotes anglais, l'expérience a d'abord parlé face à la jeunesse. Norris, pénalisé de cinq secondes pour défense trop agressive sur Pérez, s'est d'abord fait doubler par Hamilton.

"Quel pilote ce Lando", a salué avec respect Hamilton après l'avoir dépassé. Mais Norris n'a rien lâché et a fini par repasser devant, profitant d'un Hamilton en difficulté.

Très populaire, le souriant Norris a été élu pilote du jour: "C'était une bonne course mais je suis déçu parce qu'on aurait dû être 2e. Frustré mais tout de même content avec ce podium".

Pour la première fois cette saison, un Grand Prix s'est déroulé devant des tribunes pleines. Avec, en écrasante majorité, des fans de Verstappen venus des Pays-Bas: la fameuse Oranje Army. Les restrictions liées à l'épidémie de Covid-19 ont pris fin le 1er juillet en Autriche.

Avant de monter sur le podium, Verstappen les a salués: "Autant d'orange dans les tribunes, c'est incroyable, c'était une motivation supplémentaire".

Carlos Sainz (Ferrari), Sergio Pérez (Red Bull), Daniel Ricciardo (McLaren), Charles Leclerc (Ferrari), Pierre Gasly (AlphaTauri) et Fernando Alonso (Alpine) ont complété le Top 10.

ole/dep/dlo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles