F1: Verstappen remporte le GP d'Azerbaïdjan et s'échappe au championnat

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) a remporté le Grand Prix d'Azerbaïdjan dimanche dans les rues de Bakou, son cinquième succès de la saison et le 25e de sa carrière, et s'échappe au championnat du monde de Formule 1.

Verstappen a devancé le Mexicain Sergio Pérez (Red Bull) et le Britannique George Russell (Mercedes). Le champion du monde en titre creuse son avance en tête du classement des pilotes, avec 21 points d'avance sur Pérez et 34 sur le Monégasque Charles Leclerc, parti en pole position mais contraint à l'abandon sur sa Ferrari avant la mi-course.

"On avait un rythme incroyable aujourd'hui, il a fallu faire attention aux pneus. J'ai réussi à prendre les commandes et on a été un peu chanceux avec les abandons de Ferrari, mais on avait du rythme", a commenté Verstappen après la course.

Parti en deuxième ligne derrière Pérez et Leclerc, Verstappen a patiemment construit sa victoire, en dépassant son équipier qui avait trop abîmé ses pneus en début de course, puis en assistant à distance à la casse du moteur de Leclerc au 20e des 51 tours du circuit urbain de Bakou.

"La clé, ça a été la gestion des pneus, c'est ce qu'il faut ici. Tous les week-ends sont différents, il faut être précis, ça se joue sur de petits détails en course", a ajouté Verstappen. Il va pouvoir s'envoler pour Montréal l'esprit serein pour le prochain Grand Prix, dans une semaine au Canada.

Au contraire, Ferrari va devoir se creuser la tête. La Scuderia a vu Leclerc abandonner sur un problème de moteur, quelques tours seulement après l'abandon de l'Espagnol Carlos Sainz Jr, dont la voiture a connu des problèmes hydrauliques.

Leclerc reste sur trois Grand Prix décevants: il y a trois semaines, il a abandonné en Espagne sur le circuit de Barcelone, et il y a deux semaines il a dû se contenter de la 4e place à Monaco, suite à une grosse erreur stratégique de son équipe.

Roi incontesté des qualifications cette saison (6 pole positions en huit séances), Leclerc voit Verstappen prendre le large au classement. Au classement des constructeurs, Red Bull Racing a infligé un 44-0 à Ferrari ce week-end à Bakou, en comptant le point du meilleur tour en course pour Pérez. Alerte rouge pour la Scuderia.

nr-tba/fbx/dlo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles