F1 : Romain Grosjean, le miraculé