F1 - GP d'Autriche - Grand Prix d'Autriche : les pilotes soutiendront la lutte contre le racisme, comme ils le souhaitent

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'Association des pilotes de Grand Prix a déclaré samedi que ces derniers souhaitaient faire un geste avant le départ du GP d'Autriche pour afficher leur soutien dans la lutte contre le racisme. Mais chacun agira à sa guise. La saison 2020 a enfin démarré avec le Grand Prix d'Autriche. Les séances d'essais ont eu lieu vendredi et samedi, puis les qualifications ont été dominées par Valtteri Bottas (Mercedes). Et le départ du GP sera, lui, donné dimanche. Avant celui-ci, les pilotes ont fait savoir, via leur association, la GPDA (Grand Prix Drivers'Association), qu'ils s'étaient mis d'accord pour afficher leur soutien à la lutte contre le racisme. Mais chacun prendra sa propre décision quant aux gestes à adopter. Romain Grosjean, qui court de nouveau cette saison au sein de l'écurie Haas, a ainsi fait savoir qu'il mettrait un genou à terre. « Je n'étais pas un très grand fan (de l'idée) au début, a-t-il raconté à la presse. Mais j'ai ensuite lu beaucoup de choses à ce sujet et je pense que c'est maintenant un geste qu'un sportif doit faire pour montrer qu'il est contre le racisme. » lire aussi Les pilotes mettront-ils un genou à terre ? Lewis Hamilton « Nos voix sont puissantes et si nous les rassemblons collectivement, nous pouvons avoir un impact énorme Lewis Hamilton (Mercedes), le sextuple champion du monde et triple tenant du titre, n'a, lui, pas dit s'il comptait également poser un genou à terre. Mais le slogan « Black Lives Matter » est déjà apposé sur son casque. Et Hamilton conduit également une Mercedes noire où on peut lire les mots « End racism ». « Nos voix sont puissantes et si nous les rassemblons collectivement, nous pouvons avoir un impact énorme », avait-il déclaré jeudi. Lewis Hamilton avait fait campagne pour l'égalité des chances et une plus grande diversité en Formule 1. Il avait aussi critiqué ceux qui étaient restés silencieux, dans le monde de la F1, après le décès de George Floyd, un homme noir mort lors de son interpellation par un policier blanc, fin mai aux États-Unis. L'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari), quadruple champion du monde dans sa carrière, a, lui aussi, la phrase « Black Lives Matter » inscrite sur son casque. lire aussi Toute l'actualité de la Formule 1