F1 au Qatar : Hamilton en pole d’un premier Grand Prix controversé

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Hamilton a réalisé la pole pour le 1er GP du Qatar, mais affiché aussi les couleurs LGBT sur son casque.
Hamilton a réalisé la pole pour le 1er GP du Qatar, mais affiché aussi les couleurs LGBT sur son casque.

Lewis Hamilton (Mercedes) partira en pole position du premier Grand Prix du Qatar de l?histoire de la Formule 1, 20e manche sur 22 cette saison, après avoir devancé samedi en qualifications le leader du championnat Max Verstappen (Red Bull), qui risque une pénalité sur la grille.

Hamilton compte seulement 14 points de moins que Verstappen avant les trois dernières courses de l?année, dont celle de dimanche à 17 heures (15 heures heure française) sur le circuit de Losail.

C?est la première pole d?Hamilton depuis la Hongrie le 1er août, et la 102e de la carrière du Britannique de 37 ans, en quête d?un huitième titre mondial record cette saison.

En remportant dimanche dernier une victoire spectaculaire au Brésil, où il ne partait que 10e sur la grille après une pénalité, Hamilton a repris sept points à Verstappen, qui vise, lui, à 24 ans, un tout premier sacre mondial.

« C?est un circuit très rapide, et ce n?est pas le circuit le plus facile pour se suivre » et donc pour doubler, a expliqué Hamilton, particulièrement heureux de sa performance : « Mon dernier tour? c?était très beau [?] surtout en nocturne sous les projecteurs. »

Verstappen sous enquête

C?est la toute première fois que la F1 visite le Qatar, où les pilotes découvrent le circuit de Losail (5,380 km), habituellement utilisé par le MotoGP.

Hamilton, qui a devancé Verstappen de 455/1000e, s?est dit surpris de sa domination : « Je ne m?attendais pas à un tel écart. »

Le Néerlandais, pourtant « plutôt satis [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles