Fêtes pendant le confinement : Boris Johnson est attendu au tournant

·2 min de lecture

Les tensions causées par l’organisation d’une fête dans les jardins de Downing Street, en plein confinement, ne redescendent pas.

Les députés britanniques l’attendent de pied ferme. Ce mercredi, Boris Johnson sera interrogé, durant une séance de questions, sur la fête organisée dans les jardins de Downing Street en mai 2020, alors que les Britanniques vivaient en plein confinement à cause de la pandémie de Covid-19. Surnommé «Partygate», ce scandale pourrait coûter cher au Premier ministre conservateur : en plus de l'ouverture possible d'une enquête policière , certains députés pourraient exiger sa démission. «Je pense que s’il a assisté à ce qu’il savait être une fête, alors il ne peut pas y survivre», a estimé l’élu conservateur Nigel Mills, interrogé par la BBC . «Si les règles ont été enfreintes, il devrait normalement y avoir de sérieuses conséquences», a abondé son collègue Neil Hudson. «Comment défendre l’indéfendable ? On ne peut pas ! C’est gênant et le pire est que ça abime encore la confiance envers les politiques, qui est déjà basse», a complété le député conservateur Christian Wakeford sur Twitter.

L’événement en question a eu lieu le 20 mai 2020. Une invitation par mail a été envoyée secrétaire privé de Boris Johnson, Martin Reynolds, à une centaine de personnes. Selon la BBC, une trentaine de convives avaient répondu présent pour «un verre à distance dans les jardins du 10» -avec la consigne d'«apporter ses bouteilles»-, dont le Premier ministre et sa femme Carrie Johnson. Or, le jour-même, Oliver Dowden, alors secrétaire d'État au(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles