Fêtes de fin d'année : à la recherche d'indices sur les voleurs de truffes

Pister les voleurs de l'or noir : c'est pour cela que les gendarmes de la Drôme patrouillaient en pleine nuit au cœur des truffières, mardi 29 décembre. Ils sont à la recherche d'indices sur les vols qui augmentent en période de fête : 14 en 2020, uniquement dans le département. Pour lutter contre les vols, les trufficulteurs installent des caméras infrarouges, camouflées dans les arbres. Elles se déclenchent au moindre mouvement. La photo est ensuite immédiatement envoyée sur le téléphone du trufficulteur, qui la partage ensuite avec la gendarmerie. Des bandes organisées Le système permet aux gendarmes d'étudier le fonctionnement des voleurs aux méthodes quasi professionnelles. Sur des images que France Télévisions a pu consulter, des individus cagoulés utilisent un chien pour chercher la truffe. Il s'agit souvent de bandes organisées, également équipées de caméras infrarouges, ce qui rend la lutte des gendarmes plus difficile et l'interpellation en flagrant délit presque essentielle. "Si on attrape les gens avant qu'ils aient commis le vol, on aura une tentative, voire s'ils ont un bon avocat, rien du tout", assure l'adjudant-chef André Faugier.