Les Fêtes de Bayonne seront désormais payantes

Calvier, Camille
Les Fêtes de Bayonne ont rassemblé plus d'un million de visiteurs en 2017. / GAIZKA IROZ/AFP

Le maire de la ville basque a annoncé que les non-résidents devront s'acquitter d'un pass de 7 ou 8 euros pour accéder à une partie des festivités, en juillet prochain. Les célèbres Fêtes coûtent 2,1 millions d'euros chaque année, dont 1,5 million pris en charge par la municipalité.

La décision était attendue, c'est désormais officiel: les emblématiques Fêtes de Bayonne deviennent payantes pour les non-résidents cette année. Le maire (UDI) de la ville, Jean-René Etchegaray l'a annoncé lors d'une conférence de presse mardi. La décision est justifiée par le coût croissant des dépenses de sécurité et la volonté du maire d'assurer la pérennité de l'événement. «Des fêtes pérennes sont forcément des fêtes sécurisées», a-t-il déclaré lors de la conférence de presse.

Déjà évoquée l'année dernière, la décision semblait inéluctable depuis mars lorsque le maire avait fait part de son souhait de rendre les Fêtes de Bayonne payantes. Ces deux dernières années, les dépenses dédiées à la sécurité ont augmenté de 400.000 euros, a fait savoir Jean-René Etchegaray. Les Fêtes de Bayonne coûtent 2,1 millions d'euros chaque année, dont 1,5 million est pris en charge par la municipalité, et donc par les contribuables. «Il n'est pas normal que le coût des Fêtes soit uniquement à la charge des Bayonnais», s'est défendu le maire.

Sur l'ensemble des Fêtes, qui auront lieu du 25 au 29 juillet, seuls trois jours seront payants. Un pass de l'ordre de 7 ou 8 euros sera requis pour pouvoir accéder aux festivités du vendredi midi au dimanche soir. L'événement reste gratuit pour les résidents, ainsi que les enfants, qui pourront aller retirer un bracelet en mairie sur présentation d'un justificatif de domicile.

Et avec la mise en place de ce système payant, le dispositif de sécurité sera renforcé pour un surcoût estimé à 500.000 euros. Le centre de Bayonne sera accessible par dix entrées piétonnes, où les visiteurs seront (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Aux Fêtes de Bayonne, une zone dédiée aux victimes d'agressions sexistes
Les Fêtes de Bayonne 2015, toujours plus populaires
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages