Fêtes de Bayonne : sécurité renforcée avec un dispositif « piqûres »

Le dispositif de sécurité, renforcé à Bayonne depuis l'attentat du 14 juillet à Nice en 2016, représente un tiers du budget de l'organisation des Fêtes, soit 1,3 million d'euros.  - Credit:IROZ GAIZKA / AFP
Le dispositif de sécurité, renforcé à Bayonne depuis l'attentat du 14 juillet à Nice en 2016, représente un tiers du budget de l'organisation des Fêtes, soit 1,3 million d'euros. - Credit:IROZ GAIZKA / AFP

Un important dispositif de sécurité de plus de 1 500 personnes, avec une attention au phénomène des piqûres, sera déployé pour les Fêtes de Bayonne, l'un des plus grands rassemblements populaires d'Europe, annulées ces deux dernières années pour cause de Covid-19. Les Fêtes (27-31 juillet) « célèbrent leur 90e anniversaire dans un contexte anxiogène », a indiqué mardi le maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray, lors d'une conférence de presse sur la sécurité des Fêtes, évoquant le phénomène de piqûres sauvages.

Un dispositif de prise en charge d'éventuelles victimes a été élaboré en cas de « piqûres constatées » et de « symptômes sérieux » vérifiés dans le périmètre de la fête par le personnel soignant déployé sur un poste médical avancé, a précisé le procureur de la République de Bayonne, Jérôme Bourrier. « Il y a une véritable psychose qui conduit les uns et les autres à raconter n'importe quoi sur les réseaux sociaux. Cette peur est irraisonnée et n'est ici pas corroborée par des éléments factuels concrets », a-t-il ajouté, évoquant une vague inexpliquée de piqûres qui touche depuis début avril des jeunes dans des boîtes de nuit.

Du ressort du tribunal judiciaire de Bayonne, une trentaine de plaintes sont actuellement instruites, « mais nous n'avons aucune intoxication avérée et surtout aucun phénomène de viol lié », a encore insisté le procureur. Le dispositif de sécurité, renforcé à Bayonne depuis l'attentat du 14 juillet à Nice en 2016, représente un ti [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles