Publicité

Que fête-t-on à la Saint-Nicolas ?

La Saint-Nicolas est une fête surtout célébrée dans le Nord et l’Est de la France. Selon la légende, saint Nicolas apporte des cadeaux aux enfants sages, assisté du Père fouettard qui lui s’occupe de punir ceux qui n’ont pas été sages.

Nicolas Myre était un évêque né vers 270 et mort en 343. Il a vécu en Asie Mineure et est devenu le Saint Patron des enfants. Selon la légende, trois orphelins égarés trouvèrent refuge chez un boucher, Pierre Lenoir, qui leur offrit nourriture et logis. Mais ce boucher tua les trois enfants dans la nuit et les découpa pour en faire du petit salé qu’il jettera dans son saloir. Saint Nicolas eut vent de cette terrible histoire. Il alla chez le boucher et réclama du petit salé. Le boucher comprit la supercherie, tenta de s’enfuir mais saint Nicolas l’arrêta et ressuscita les trois enfants. Pierre Lenoir devint alors le père Fouettard.

Le culte de saint Nicolas s’implante en Europe de l’Ouest dès le Xe siècle. En Lorraine, le chevalier Aubert de Varangéville rapporte une phalange de saint Nicolas qu’il offre à son village natal, situé au sud de Nancy. Ce village prendra le nom de Saint-Nicolas-de-Port où une basilique dédiée au saint est édifiée en 1093.

Au XVe siècle, le roi René II de Lorraine, victorieux de sa bataille contre Charles le Téméraire nomme saint Nicolas le patron de la Lorraine après qu’il se soit placé sous sa protection. Progressivement, les régions voisines, aujourd’hui l’Alsace, les Ardennes, les Hauts-de-France et la Fran...


Lire la suite sur LeJDD