Fête de la musique: le 21 juin n'a pas pris une ride

Créée en 1982 par Jack Lang, alors ministre de la Culture, la Fête de la musique s’est imposée au fil des ans comme un rendez-vous incontournable. On estime ainsi que plus de 180 000 concerts sont organisés chaque année en France. Elle est même devenue une fête internationale, présente dans plus de 120 pays sur les cinq continents. Après deux ans de crise due au Covid-19, et pour ses 40 ans, l’accent est mis sur les fondamentaux de la Fête de la musique.

Chaque année, ils sont près de cinq millions de musiciens amateurs à faire vibrer les rues de France tous les 21 juin. Plus que les chiffres, c’est la longévité de l’événement qui impressionne. Car cela fait maintenant quarante ans qu’existe la Fête de la musique. L’idée vient de Maurice Fleuret. En octobre 1981, lorsqu’il est nommé directeur de la musique et de la danse au ministère de la Culture, alors dirigé par Jack Lang, Maurice Fleuret affirme sa volonté d’être le directeur de toutes les musiques, de l’accordéon à l’industrie du disque. Quelques mois plus tard, il découvre dans une étude que cinq millions de Français, dont un jeune sur deux, jouent d’un instrument de musique. La France est un gigantesque vivier d’artistes inexploité.

À lire aussi : La Fête de la musique revit, toujours plus foisonnante et internationale

« Faites de la musique »

Afin que tout le monde puisse participer, le ministère de la Culture va même jusqu’à diffuser des modes d’emploi pour fabriquer ses propres instruments, à base d’entonnoir ou de tuyaux d’arrosage.

Article initialement publié le 21/06/2012 et mise à jour.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles