La Fête des lumières de Lyon débute le 5 décembre sous haute sécurité, entre grève et gilets jaunes

franceinfo Culture avec agences

Périmètres cadenassés, dispositifs anti-voitures-béliers, brigade anti-drones, et plus de 1.200 forces de l'ordre mobilisées : la Fête des Lumières, qui débute jeudi à Lyon, se déroulera sous haute sécurité, en pleine grève des transports et d'un nouvel épisode des "gilets jaunes".

Contexte difficile

"Il devient difficile d'organiser des fêtes !", relève le maire de Lyon Gérard Collomb qui a présenté les mesures de sécurité autour de la Fête des lumières (de jeudi 5 à dimanche 8 décembre), un événement qui avait attiré 1,8 million de visiteurs l'an dernier. Cette année, "les conditions sont relativement difficiles avec la mobilisation du 5 décembre et peut-être des jours qui vont suivre, et les Gilets jaunes", a expliqué lundi Gérard Collomb.

"En plus du contexte terroriste, nous avons une grève nationale avec des perturbations dans les transports, avec, le 5 décembre, la sécurisation des manifestations et le soir l'événement", a renchéri le préfet d'Auvergne-Rhône-Alpes, Pascal Mailhos. "Cela complique les choses".


Périmètres cadenassés

Trois périmètres sont mis en place pour les festivités, des zones strictement interdites à la circulation automobile, aux deux-roues motorisés, aux vélos et trottinettes pendant quatre jours de 18H00 à minuit. "Rassemblement et cortèges revendicatifs ne seront pas autorisés" dans (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi