Fête des Lumières à Lyon: les hôteliers inquiets à cause de la grève

1 / 2

Fête des Lumières à Lyon: les hôteliers inquiets à cause de la grève

"Je devais venir à Lyon pour le week-end depuis Paris, mais mon train a été annulé donc j'ai dû annulé mon hôtel". Comme Clémence, de nombreux touristes venus de toute la France pour participer à la Fête des Lumières à Lyon pourrait bien subir les conséquences de la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites. 

Depuis la fin du mois de novembre, la SNCF a commencé à annuler des TGV en prévision de ce mouvement social qui pourrait se prolonger jusqu'au 12 décembre, date à laquelle Edouard Philippe pourrait faire des annonces. Les clients ont été prévenus par mail et SMS. L'entreprise ferroviaire a également invité les voyageurs à annuler ou reporter leurs déplacements.

Des annulations de réservation dans les hôtels

A Lyon, ces perturbations sur les transports font grincer des dents les hôteliers. Pour le 5 décembre, "on atteint parfois 30%" d'annulation sur les réservations dans "certains établissements", indique Laurent Duc, président de l'Union des métiers de l'hôtellerie dans le Rhône. Selon lui, la moyenne des annulations se situe "entre 10% et 15%" sur tout le territoire. 

Et les hôteliers craignent que le mouvement se poursuive tout au long du week-end. "Il y a encore les non-venus, ceux qui n'ont pas encore annulés (...)", redoute Laurent Duc. Ces nuitées "pour l'instant ne sont pas comblées parce qu'il n'y a pas les transports pour venir jusqu'à nous". 

Autre signe de l'impact de la grève: sur Airbnb,...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi