Fête clandestine dans le Val-de-Marne : trois personnes en garde à vue

·1 min de lecture

 

Une enquête avait été ouverte après la fête clandestine organisée dans la nuit de vendredi à samedi dans le Val-de-Marne, qui avait réuni plus de 300 convives et dont l'un d'entre eux a été testé positif au Covid. Le propriétaire du pavillon et l’organisateur de la soirée ont depuis été interpellés et placés en garde à vue, selon les informations d'Europe 1. Une troisième personne a été placée en garde à vue, a appris l'AFP de sources policières et proche de l'enquête. Aucun élément n'a été donné concernant cette troisième personne.

L'un des participants était positif au Covid

Cette fête clandestine dans un loft de Joinville-le-Pont avait été lancée quelques heures plus tôt sur les réseaux sociaux. Des voisins ont prévenu la police en raison du bruit et une fois sur place, les agents, accueillis par des jets de bouteilles, de cigarettes et autres projectiles, avaient constaté un "mépris total des règles sanitaires" ainsi qu'une bagarre générale. Pour évacuer l’appartement, ils avaient dû faire usage de grenades de désencerclement.

>> LIRE AUSSI - 300 fêtards sous un pont : on a assisté à une soirée clandestine

Une enquête pour violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique avait été ouverte et confiée à la sûreté départementale, avait annoncé le parquet du Val-de-Marne. La préfecture de police avait également publié un communiqué samedi afin d'inciter tous les participants à cette fête à se faire dépister et à s'isoler, puisque l'un des participants a été ...


Lire la suite sur Europe1