Fête clandestine à Joinville-le-Pont: deux personnes mises en examen

Mélanie Vecchio avec Jeanne Bulant
·1 min de lecture
La maison qui a accueilli la fête clandestine à Joinville-le-Pont. - BFMTV
La maison qui a accueilli la fête clandestine à Joinville-le-Pont. - BFMTV

Deux personnes ont été mises en examen ce mardi soir dans l'affaire de la fête clandestine organisée dans la nuit de vendredi à samedi à Joinville-Le-Pont (Val-de-Marne), a-t-on appris ce jour de source judiciaire. Une fête illégale alors que la France est à nouveau confinée pour l'ensemble du mois de novembre dans l'espoir d'endiguer la deuxième vague de coronavirus.

Les deux individus ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire pour mise en danger de la vie d'autrui et exécution d'un travail dissimulé. Ils écopent également d'une contravention pour ouverture irrégulière d'un établissement dans une zone de risques sanitaires.

Placés sous contrôle judiciaire, ils ont obligation de pointer au poste de police une fois tous les 15 jours, interdiction de paraître à Joinville-Le Pont, et interdiction d'entrer en contact avec les autres protagonistes du dossier.

Cette soirée clandestine, à laquelle participait une personne testée positive au Covid-19, a rassemblé entre 300 et 400 personnes. Le maire de la commune avait annoncé son intention de porter plainte, craignant "une flambée" épidémique et "un potentiel cluster".

Article original publié sur BFMTV.com