La Fête de la chanson à l’orientale (France 2) André Manoukian : “Toute la musique vient d’Orient”

·1 min de lecture

Si je vous demandais d’expliquer la musique orientale « pour les nuls »…

André Manoukian : Quand on étudie la musicologie, on découvre que tous nos instruments, mais également, selon moi, la musique elle-même, viennent d’Orient. On en trouve des traces partout, à toutes les époques. En fait, il y a eu comme une longue « désorientalisation » de la musique. C’est la faute de Platon, qui détestait les inflexions de la musique orientale, coupable de ramollir les hommes et les guerriers, puis celle des pères de l’Église. Cette musique, c’est la sensibilité poussée à l’extrême, c’est la plus sentimentale qui soit, la plus sensuelle, aussi.

Les téléspectateurs vont voir jouer ensemble trois orchestres : un pop, un symphonique et un traditionnel, avec des instruments spécifiques…

Oui, on retrouvera, par exemple, l’oud, ancêtre du luth et de la guitare, qui a un son particulièrement doux et dont le jeu requiert une dextérité incroyable. Il y aura aussi la darbouka, pour l’aspect percussif, qui est très mélodique et permet un dialogue musical. Et puis, bien sûr, le violon, d’origine arabe. De manière générale, les instruments orientaux sont extrêmement expressifs.

À lire également

Camille Lel... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles