Fête aux Buttes-Chaumont : l’un des organisateurs est interne en médecine

Par LePoint.fr (avec AFP)
·1 min de lecture
Avec l'arrivée des beaux jours, le parc des Buttes-Chaumont est investi massivement par les Parisiens en quête de soleil (photo d'illustration).

Trois personnes soupçonnées d'avoir organisé cette fête en plein air ont été identifiées. L'une d'elles est interne à l'AP-HP, révèle « Le Parisien ».

C'est un détail qui ne manquera pas de faire polémique. Selon les informations du Parisien, trois personnes ont été convoquées vendredi 30 avril au commissariat, soit cinq jours après l'immense fête qui s'est déroulée dans le parc des Buttes-Chaumont à Paris. Elles sont soupçonnées par la police d'être les organisatrices de cet événement qui a beaucoup choqué, en pleine pandémie de Covid-19. Le profil de l'un des individus interpelle notamment : il s'agit d'une jeune femme, interne en médecine à l'AP-HP, révèle le quotidien francilien.

Les trois suspects ont été entendus sous le régime de l'audition libre, puis sont repartis sans poursuites pénales. D'après Le Parisien, ils devraient simplement écoper de contraventions pour non-respect des règles sanitaires et infraction au règlement des parcs et jardins. Les images de la foule compacte, joyeuse et alcoolisée dans un parc de la capitale avaient provoqué une vive polémique.

Enquête ouverte pour « mise en danger de la vie d'autrui »

Le parquet de Paris avait ouvert une enquête après cette fête visiblement improvisée aux Buttes-Chaumont, dans le 19e arrondissement. Plusieurs dizaines de personnes étaient rassemblées, sans respecter les gestes barrières, à l'occasion d'un anniversaire. Cette enquête a été ouverte pour « mise en danger de la vie d'autrui » et « participation à un rassemblement de plus de six personnes sur la voie publique », une infraction passible d'une amende de 135 euros, avait indiqué le p [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :