Les féminicides sont toujours aussi nombreux : 109 femmes tuées en 2017

La rédaction d'Allodocteurs.fr
En 2017, l'Observatoire de la delinquance et des reponses penales a recense 109 meurtres de femmes au sein du couple. Exactement le meme nombre qu'en 2016.

Depuis 2015, le nombre de féminicides conjugaux ne diminue plus, alors qu’il avait drastiquement baissé entre 2007 et 2014 (il était passé de 166 à 118). Un constat alarmant dressé par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), qui a publié un rapport sur le sujet le 14 mars. Son étude se base sur les chiffres du ministère de l'Intérieur.

109 féminicides conjugaux en 2017

Pourquoi employer le mot féminicide et non pas l’expression "homicide conjugal", largement utilisée ? Si le terme reste pour le moment absent du droit français, il a fait son entrée dans Le Petit Robert en 2015. On qualifie de féminicide un homicide perpétré sur une femme en raison de sa condition de femme. Les hommes représentant 88% des auteurs d’homicide conjugaux, le caractère misogyne de l’acte est quasi-systématique. De plus, "le passage à l’acte est souvent motivé par la séparation du couple (64,8%) et le désir de possession du partenaire [homme]" écrit dans une étude la psychiatre et légiste Alexia Delbreil, qui a consacré une thèse à ce sujet. On peut donc légitimement employer le terme de féminicide pour la grande majorité des homicides conjugaux.

En détails, l’ONDRP fait état de 109 féminicides conjugaux pour l’année 2017. Le même nombre qu’en 2016, légèrement inférieur à celui de 2015 (115).

Plus de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi