Féminicides : le nombre de femmes tuées en 2021 a bondi de 20 %

© FRANCOIS GREUEZ/SIPA

Les chiffres ne baissent pas malgré les différentes mobilisations. En France, le nombre de féminicides ne fait qu’augmenter, à en croire les derniers chiffres publiés par le ministère de l’Intérieur ce vendredi et rapportés par l’AFP. L’année passée, 122 femmes sont décédées sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint, un chiffre en hausse de 20 % par rapport à 2020 où 102 femmes avaient perdu la vie. Des chiffres qui, selon le ministère, « correspondent davantage au niveau du nombre de morts violentes au sein du couple observées avant l'épidémie de Covid-19 ».

Lire aussi - TRIBUNE. L’avocat Antoine Vey : « Pour la reconnaissance légale du féminicide »

Sans expliquer une telle baisse malgré les confinements et couvre-feu, l’année 2020 avait été marquée par des chiffres plutôt « bas », contrairement à 2019 où 146 femmes avaient perdu la vie au sein de leur foyer. Des chiffres qualifiés de « glaçants » par la ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Isabelle Rome. « Malgré les efforts sans précédent engagés par l'État ces cinq dernières années, les féminicides restent à un niveau trop élevé », a réagi la ministre. De façon globale, ce sont 143 décès qui ont été constatés en 2021 au sein des foyers français, 122 femmes et 21 hommes, portant à 85 % le total des victimes de morts violentes au sein du couple. Une part plus ou moins stable depuis 2006 ; elle était par exemple de 82 % en 2020.

Deux tiers des violences signalées à la police

Cependant, ...


Lire la suite sur LeJDD