Féminicides : 122 femmes tuées en 2021, en hausse de 20% en un an

© ANNA MARGUERITAT / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Le nombre de féminicides a augmenté de 20% en France en 2021 par rapport à l'année précédente, avec 122 femmes tuées sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint , contre 102 en 2020, selon un bilan publié vendredi par le ministère de l'Intérieur. Les femmes représentent 85% du total des victimes de morts violentes au sein du couple en 2021 (143 décès dont 122 femmes et 21 hommes) contre 82% en 2020, une part stable depuis 2006. Ces chiffres "correspondent davantage au niveau du nombre de morts violentes au sein du couple observées avant l'épidémie de Covid-19", précise l'étude du ministère de l'Intérieur.

>> À RÉÉCOUTER - Féminicides, comment font les autres pays européens par rapport à la France ?

"Les féminicides restent à un niveau trop élevé"

L'année 2020, avec "seulement" 102 femmes tuées contre 146 en 2019, avait en effet été exceptionnelle, sans que l'on sache précisément en quelle mesure cette baisse pouvait s'expliquer par les périodes de confinements et couvre-feu. Pour Isabelle Rome, ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, les chiffres de 2021 sont "glaçants". "Malgré les efforts sans précédent engagés par l'État ces cinq dernières années, les féminicides restent à un niveau trop élevé", a-t-elle réagi auprès de l'AFP.

Parmi les femmes victimes, près d'une femme trois (32%) avait déjà subi des violences antérieures et 64% de celles-ci avaient signalé ces violences aux forces de l'ordre. Parmi ces dernières, 84% avaient dépo...


Lire la suite sur Europe1