Féminicide dans le Var: où en sont les recherches pour retrouver le suspect?

·2 min de lecture
Des membres du GIGN au-dessus de Gréolières, le 19 juillet 2021 - Nicolas TUCAT © 2019 AFP
Des membres du GIGN au-dessus de Gréolières, le 19 juillet 2021 - Nicolas TUCAT © 2019 AFP

Un homme, suspecté d'avoir tué une femme de 32 ans dans le Var, est recherché ce lundi par les forces de l'ordre. La zone de traque se situe autour de Gréolières, village de 600 habitants situé dans les Alpes-Maritimes. La gendarmerie du Var a lancé un appel à témoins pour retrouver le suspect, déployé 170 gendarmes et quatre hélicoptères qui se relaient 24 heures sur 24. Les autorités ont fait ce lundi après-midi le point sur les recherches en cours lors d'une conférence de presse.

• Des recherches difficiles à cause du terrain montagneux

Les gendarmes déployés mènent actuellement les recherches sur "un vaste espace" qu'il faut "controler de manière minutieuse", a expliqué le colonel Nasser Boualam, commandant du groupement de gendarmerie départementale des Alpes-Maritimes.

Située dans ce département, la zone de recherche autour de Gréolières est un territoire montagneux, escarpé et boisé où l'on peut trouver un total de 90 grottes. Cela "rend la complexité importante", a affirmé le colonel. Pour cette raison, le PGHM (Peloton de gendarmerie de haute montagne) fait partie des 170 gendarmes déployés pour retrouver le suspect.

"Cela durera le temps que ça durera, mais comptez sur la détermination de la Gendarmerie pour neutraliser cet individu dans les meilleurs délais", a affirmé le colonel.

• Chasseur, le suspect connaît bien la zone

L'homme recherché est un enfant du village de Gréolières et fait partie d'une famille connue de tous. Il est donc familier de cet environnement et, étant chasseur, il connaît la nature dans les environs. Pour le colonel Nasser Boualam, le suspect "connaît parfaitement son secteur". Pour le moment, les forces de l'ordre ne pensent pas qu'il ait quitté la large zone de recherche.

"Nous n'avons pas de motifs de penser qu'il a quitté le secteur donc nous travaillons toujours sur cela", a expliqué le colonel.

• Les forces de l'ordre évoquent un "coup de folie"

Interrogé sur la personnalité du suspect, le colonel Nasser Boualam a expliqué qu'il était décrit comme "plutôt calme" par sa famille et n'avait pas d'antécédents judiciaires. Il a également parlé d'un "coup de folie meurtrier, dramatique" et estimé que "tout" était possible.

Le suspect est considéré comme "dangereux et armé". Avant de prendre la fuite dimanche, il a tiré en direction d'un gendarme sans le blesser.

Le préfet des Alpes-Maritimes a appelé ce lundi le suspect à se rendre, "se livrer, faire confiance à ceux qui sont à sa recherche, c'est la meilleure des solutions pour cette personne".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles