Féminicide de Mérignac : sept policiers sont convoqués devant un conseil de discipline

·1 min de lecture

Le Directeur général de la police nationale (DGPN) a décidé de convoquer sept policiers devant un conseil de discipline, dans le cadre de l'enquête sur le féminicide de Chahinez Daoud par son ex-compagnon en mai dernier. Selon des informations de RTL dont Europe 1 a eu confirmations, ces membres des forces de l'ordre, dont le Directeur départemental de la sécurité publique de Gironde, seraient impliqués de manière directe ou indirecte dans les manquements ayant abouti au meurtre de la jeune femme le mardi 4 mai dernier.

Une série de dysfonctionnements

En juin, les conclusions des deux inspections diligentées pour faire la lumière sur les défaillances dans la chaine judiciaire après cet assassinat avaient été rendues publiques. Le conjoint de Chahinez, Mounir, avait déjà été condamné à 18 mois de prison pour violences conjugales en juin 2020. Depuis sa cellule, l'homme avait continuer de harceler son épouse par courrier et par téléphone, avant de bénéficier d'un aménagement de peine et d'une sortie de prison, sortie dont Chahinez n'avait pas été prévenue. 

Si Chahinez a déposé une nouvelle plainte pour violences le 15 mars, les policiers n'ont pas mis tout en œuvre pour retrouver cet homme qui a continué d’intimider son épouse, selon le rapport. La jeune femme n'a pas non plus bénéficié d'une protection particulière après cette plainte, alors que Mounir aurait dû être interpellé. En juillet dernier, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait promis des sanctions "...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles