Féminicide d’Hayange : le suspect écroué

·1 min de lecture
Le ressortissant serbe soupçonné d'avoir tué sa jeune compagne à Hayange, en Moselle, dans la nuit de dimanche à lundi a été mis en examen et écroué mercredi soir, a annoncé le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri.
Le ressortissant serbe soupçonné d'avoir tué sa jeune compagne à Hayange, en Moselle, dans la nuit de dimanche à lundi a été mis en examen et écroué mercredi soir, a annoncé le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri.

Le jeune homme soupçonné d'avoir tué de plusieurs coups de couteau en pleine rue à Hayange sa compagne de 22 ans a été mis en examen et écroué mercredi, alors que le gouvernement a lancé une mission d'inspection pour faire « toute la lumière » sur ce drame.

Ce réfugié politique serbe de 23 ans a été mis en examen pour « homicide par conjoint » et placé en détention, a indiqué à l'Agence France-Presse le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri.

Ouverture d'une mission d'inspection de fonctionnement

Une femme d'une quarantaine d'années, chez qui le suspect avait été interpellé lundi quelques heures après le drame, a été mise en examen pour « soustraction d'un criminel à l'arrestation ou aux recherches » et placée sous contrôle judiciaire, a ajouté le magistrat.

Après s'être concerté avec Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté, et Éric Dupond-Moretti, garde des Sceaux, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait annoncé plus tôt sur Twitter l'ouverture d'une « mission d'inspection de fonctionnement pour faire toute la lumière suite au terrible féminicide d'Hayange ».

L'Inspection générale de l'administration et l'Inspection générale de la justice devront déterminer les circonstances qui ont conduit au décès, dans la nuit de dimanche à lundi, de Stéphanie, une jeune femme de 22 ans poignardée à plusieurs reprises en pleine rue à Hayange (Moselle).

« Laxisme »

En fin d'après-midi, à l'appel du maire de Hayange, Fabien Engelmann, plusie [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles