Féminicide dans le Bas-Rhin : "15 à 20 minutes sur un délai d'intervention de nuit, c'est récurrent", affirme la porte-parole de la gendarmerie

franceinfo

Le délai d'intervention des gendarmes dans la soirée de dimanche 10 novembre à Oberhoffen-sur-Moder (Bas-Rhin), où Sylvia Walter, une femme de 40 ans a été tuée de plusieurs coups de couteau par son compagnon, a-t-il été trop long ? A cette accusation, lancée par la fille de la victime, la porte-parole de la gendarmerie nationale, Maddy Scheurer, a répondu, mardi sur franceinfo, que "15 à 20 minutes sur un délai d'intervention de nuit (était) quelque chose de récurrent et d'assez régulier", estimant qu'il ne s'agissait "pas d'un retard".

Une nuit particulièrement chargée pour les gendarmes

Stella Guitton, la fille de la victime, reproche aux gendarmes d'avoir mis du temps à se déplacer. C'est elle qui a appelé les secours, dimanche, après avoir eu sa mère au téléphone, vers 23 heures. "J’ai entendu crier, je suis partie dans ma voiture. J’ai téléphoné à la gendarmerie qui m’a dit 'on arrive'. J’habite à Bischwiller. La gendarmerie est à Bischwiller. J’ai mis trois minutes à venir jusqu’à chez ma mère. Eux n’étaient pas là avant quinze, voire trente minutes", a expliqué la fille unique de la victime, au micro de France Bleu Alsace.

Selon la porte-parole de la gendarmerie, il a fallu "une vingtaine de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi