Féminicide à Nice: l'ex-compagnon de la victime mis en examen pour assassinat

·1 min de lecture
 (Photo d'illustration) - AFP
(Photo d'illustration) - AFP

6244892570001_6289925007001

Il a passé la nuit en prison. L'homme suspecté d'être à l'origine de la mort de son ex-compagne, samedi, dans le quartier niçois de la Madeleine, a été mis en examen pour assassinat et placé en détention provisoire lundi soir.

Âgé de 60 ans, le principal suspect s'était rendu à la caserne Auvare samedi autour de 20 heures, expliquant aux forces de l'ordre avoir frappé sa femme après une dispute mais assurant ne pas savoir dans quel état elle se trouvait.

Il avait ensuite guidé la police jusqu'au corps de la victime de 45 ans, caché dans le coffre d'une voiture, puis avait reconnu l'avoir étranglée.

Inconnu des services de police

Dans cette affaire, la préméditation a été retenue. Les raisons de la dispute restent encore à établir précisemment, a indiqué le procureur de la République de Nice, Xavier Bonhomme.

L'homme et la victime, mère de quatre enfants, étaient séparés depuis plusieurs mois mais continuaient à se fréquenter régulièrement.

Le fils de la quadragénaire, né d'une précédente relation, avait lui aussi été placé en garde à vue ce week-end. L'homme, âgé d'une vingtaine d'années, avait attiré l'attention de la police car le corps de sa mère avait été retrouvé dans sa voiture. D'abord soupçonné de complicité, il n'est plus mis en cause à ce stade.

L'ex-compagnon de la victime n'était, lui, ni connu des forces de l'ordre, ni de la justice

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles