La Fédération hospitalière de France veut rendre la vaccination obligatoire

·1 min de lecture
« Il est temps d'aller au-delà de l'incitation pour franchir la dernière marche », affirme Frédéric Valletoux.
« Il est temps d'aller au-delà de l'incitation pour franchir la dernière marche », affirme Frédéric Valletoux.

Si Emmanuel Macron avait déjà évoqué la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français lors de son allocution du 12 juillet, la stratégie choisie a été celle de l?incitation, avec l?extension du pass sanitaire dans de nombreux lieux recevant du public. Mais pour Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France (FHF), face à la progression rapide du variant Delta dans le pays, il faut désormais faire un choix plus drastique. Il appelle ainsi le gouvernement à « assumer ce cap de l?obligation avec volontarisme », dans les colonnes du Journal du dimanche, le 1er août.

Pour le président de la FHF, le pass sanitaire « a fonctionné à court terme, mais ne suffira pas à atteindre une vraie immunité collective ». L?obligation serait également une « mesure simple, claire et efficace », contrairement à la mise en place du pass sanitaire qui cristallise encore tensions et incompréhensions. « Il est temps d?aller au-delà de l?incitation pour franchir la dernière marche », affirme Frédéric Valletoux.

« Chaque jour qui passe voit les antivaccins durcir leurs propos »

Mais la mesure sera-t-elle acceptée par les Français ? Difficile à dire. Depuis les annonces du gouvernement, de nombreuses manifestations ont eu lieu dans toute la France contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions. Samedi 31 juillet, ils étaient plus de 200 000 à battre le pavé dans notre pays. « Chaque jour qui passe voit les antivacc [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles