Ezra Miller accusé d’avoir commis un cambriolage

Ezra Miller à New York, le 14 novembre 2019.
Taylor Hill / FilmMagic Ezra Miller à New York, le 14 novembre 2019.

Taylor Hill / FilmMagic

Ezra Miller à New York, le 14 novembre 2019.

JUSTICE - Les accusations contre Ezra Miller s’enchaînent cette année. L’acteur de la série The Flash a de nouveau été inculpé par la police ce lundi 8 août, pour cambriolage dans un logement inoccupé aux États-Unis.

Dans un communiqué, la police de l’État du Vermont affirme avoir reçu une plainte en mai dernier, par le propriétaire d’une résidence à Stamford. Ce dernier a déclaré le vol de plusieurs bouteilles d’alcool alors qu’il était absent. Ezra Miller aurait alors été aperçu sur les vidéos de surveillance, mais également par des témoins le soir du délit.

L’acteur est convoqué pour une audience à la Cour supérieure du Vermont le 26 septembre 2022.

Plusieurs arrestations cette année

Ce n’est pas la première fois qu’Ezra Miller est inculpé par la police à cause de son comportement. L’acteur de 29 ans a en effet été arrêté à deux reprises plus tôt dans l’année à Hawaï. La première fois pour comportement inapproprié et harcèlement dans un karaoké, la seconde pour agression.

Miller est également visé par des plaintes venant de « plusieurs femmes dans le monde, dont une l’accusant de l’avoir étouffée dans un bar en Islande, et une autre d’harcèlement à son domicile à Berlin », précise Variety.

Plus les plaintes contre lui s’accumulent, plus son image se détériore auprès du public. De nombreux internautes ont notamment appelé au boycott du prochain film The Flash, tandis que d’autres demandent son remplacement à l’écran.

Néanmoins, malgré ces controverses, Warner Bros ne compte pas annuler la diffusion du long-métrage prévu pour juin 2023. Les critiques se sont donc intensifiées, surtout après l’abandon du film Batgirl le 2 août dernier, alors que son tournage était terminé, et la phase de postproduction en cours.

À voir également sur Le HuffPost : Johnny Depp fait le show au Royaume-Uni en attendant le verdict de son procès

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi