Et si les extraterrestres se cachaient dans des grottes ?

À ses débuts, l’humanité a pris ses quartiers dans des grottes. Cela a duré des centaines de milliers d’années. Alors, pourquoi ne pas imaginer que des formes de vie extraterrestres aient pu faire de même ? « Les grottes représentent l’un des meilleurs environnements pour rechercher, sur d’autres planètes que la nôtre, des preuves de formes de vie, éteintes ou peut-être même encore existantes », assure ainsi Jut Wynne, chercheur à la Northern Arizona University (États-Unis), dans un communiqué« Sur Mars, les grottes pourraient constituer un abri idéal pour se protéger des radiations de surface mortelles et des violentes tempêtes qui balayent la Planète rouge. Les grottes sont plus susceptibles de présenter un régime de température constant et certaines pourraient même contenir de la glace d’eau. Cela fait des grottes sur Mars l’une des cibles d’exploration les plus importantes dans la recherche de la vie. »

Top 23 des grottes, dans les entrailles de la Terre

C’est l’idée qui a poussé deux équipes de chercheurs à se pencher sur la question. La première équipe vient d’identifier les priorités de recherche en la matière. Avec dans l’idée de soutenir les missions qui pourraient bientôt partir explorer des grottes sur la Lune ou sur Mars. La seconde équipe s’est, quant à elle, attelée à cataloguer les grottes d’ores et déjà connues dans notre Système solaire.

Elles sont potentiellement au nombre de 3 545, réparties sur 11 lunes et planètes différentes, de la Lune à Mars jusqu’aux lunes de Jupiter et de Saturne. Quelques-unes ont même été découvertes sur des comètes et des astéroïdes.

Ici, les corps planétaires pour lesquels des entrées de grottes possibles – entre parenthèses – ont été identifiées. Au milieu, les emplacements de grottes possibles pour la Lune. En bas, la même chose pour Mars. © Wynne et al., AGU and Journal of Geophysical Research : Planets
Ici, les corps planétaires pour lesquels des entrées de grottes possibles – entre parenthèses – ont été identifiées. Au milieu, les emplacements de grottes possibles pour la Lune. En bas, la même chose pour Mars. © Wynne et al., AGU and Journal of Geophysical Research : Planets

Des écosystèmes uniques à découvrir ?

Ainsi, explorer ces grottes ne se ferait pas seulement avec à l’esprit...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura