EXTRAIT - Table rallongée, pulls et petit comité : comment les épidémiologistes vont passer Noël