EXTRAIT - Louis Gallois plaide pour un "impôt temporaire de solidarité" sur "les tranches les plus élevées"