Extra - Max Guazzini met ses disques d'or aux enchères

L'Equipe.fr

L'ancien président du Stade Français met en vente aux enchères, ce jeudi à Drouot à Paris, quelque deux cents disques d'or de sa collection personnelle. Les bénéfices seront reversés à la fondation Brigitte Bardot qui oeuvre pour la défense des animaux. Feuilleter le catalogue de la vente de solidarité, organisée à l'Hôtel des Ventes Drouot ce jeudi 23 janvier à Paris (à partir de 17 heures), donne le tournis. Au fil des pages s'y trouvent quelque deux cents disques d'or, de platine, de diamant d'artistes de haut vol : McCartney, Madonna, Barry White, U2, Whitney Houston, Mylène Farmer, Patrick Bruel, ZZ Top, Pink Floyd ou encore Johnny Hallyday. Et bien sûr Dalida. Bien sûr car l'homme qui met ainsi aux enchères ces pépites est Max Guazzini : avant de devenir président du Stade Français (1992-2011), cet avocat de formation avait été l'attaché de presse de Dalida qui était devenue une amie. « Dalida m'a pris sous son aile. Quand j'ai prêté le serment d'avocat, elle m'invitait dans les dîners chez elle, avec tous les politiques et Cie. Chez elle, c'était le carrefour du possible. Elle était tellement bienveillante. Orlando (son frère) dit toujours que je ne parle pas assez d'elle comme grande artiste, mais tout le monde le sait ! Elle m'a énormément touché, j'y pense tous les soirs dans mes prières. C'était une femme fragile, affectueuse. Vraiment simple dans la vie, comme les vraies stars le sont. Elle m'a ouvert toutes les portes. Je ne l'ai pas oublié », confie Max Guazzini, toujours ému quand il évoque son amie disparue le 3 mai 1987. L'univers artistique et notamment de la chanson a occupé un grand pan de la vie de Guazzini, président du directoire du groupe NRJ dans les années 80. « Avec cette vente aux enchères, je veux faire une bonne action pour la cause animale. Je suis très sensible à la maltraitance animale » explique-t-il. Les bénéfices de cette vente reviendront à la fondation Brigitte Bardot qui les utilisera pour financer un nouvel accueil d'urgence pour animaux maltraités. « Sur cette vente, il n'y aura pas de frais d'acheteurs » précise Alexandre Million, commissaire-priseur de l'événement organisé par sa maison éponyme. « J'ai quatre chiens, le dernier je l'ai adopté à la fondation Brigitte Bardot. J'ai vu le travail des salariés, des bénévoles, en France, dans le monde entier » poursuit Guazzini. S'ils ne se sont encore jamais rencontrés, Brigitte Bardot lui a envoyé un mot de remerciement : « Merci pour le splendide cadeau fait à ma fondation. Toute sa collection de disques d'or, de platine, de diamant, offerts pour que nous puissions recueillir les chiens les plus vieux, les plus maltraités, les plus oubliés, les plus malades et leur offrir un foyer de retraite 6 étoiles. Max est un homme rare et merveilleux, le magicien des animaux, un coeur d'or. » Le prix de départ est fixé à 150 euros par disque, une paille au regard de certaines pièces telles The Joshua Tree du groupe U2 qui s'est écoulé à quelque trente millions d'exemplaires depuis sa sortie en 1987. Ou encore Mon pays c'est l'amour, l'ultime album de Johnny Hallyday. Outre le public présent à la salle Drouot, des ordres d'achat d'enchères par téléphone seront possibles ainsi que par internet (drouot.com).