Extrême-droite : le groupuscule ultra-nationaliste des Loups gris officiellement dissous

La dissolution du groupuscule turc ultra-nationaliste des Loups gris était au programme du Conseil des ministres, mercredi 4 novembre au matin. Le gouvernement a officiellement dissous le groupe, très violent, qui alimente des tensions avec la communauté arménienne. Mercredi 28 octobre, à Décines (Rhône), des scènes effrayantes se sont déroulées, avec des insultes contre les Arméniens et des intentions clairement belliqueuses. 250 jeunes Turcs sont descendus dans les rues. Un groupe très violent Ils voulaient s’en prendre aux Arméniens, une communauté importante dans la ville. Tous se revendiquaient des Loups gris. Les forces de l’ordre ont dû intervenir rapidement. Le matin même, un autre incident avait opposé Turcs et Arméniens sur l’autoroute A7, au niveau du péage de Vienne (Isère). Quatre Arméniens avaient été blessés. "Le groupement, de fait, les Loups gris, particulièrement agressif pour ne pas dire plus, sera dissous ce mercredi en Conseil des ministres", a finalement déclaré Gérald Darmanin.