Extinction Rebellion financé par des milliardaires et ménagé par la police? Le mouvement répond

Pierre Tremblay
Des militants d'Extinction Rebellion sur un pont de Paris le lundi 7 octobre 2019.

EXTINCTION REBELLION - C’est un nouvel acteur de la mobilisation sociale qui ne plaît pas à tout le monde. Depuis l’occupation du centre commercial Italie 2 à Paris, samedi 5 octobre, le mouvement écologiste Extinction Rebellion multiplie les actions de blocage dans le cadre d’une semaine de mobilisation internationale.

Après une nouvelle nuit sous la pluie, quelques centaines de militants bloquaient toujours la place du Châtelet et le pont au Change dans le centre parisien ce mercredi 9 octobre. Prônant la désobéissance civile et la non-violence, les activistes ont installé tentes et toilettes sèches, faisant de la place une petite zone à défendre pour interpeller les pouvoirs publics sur les changements climatiques. 

Le mouvement continue d’appeler ses sympathisants à rejoindre les militants à Châtelet, avant d’autres actions jusqu’au week-end du 12 octobre.

“C’est de l’enfumage”

Mais ce mode d’action bon enfant fait grincer des dents, à commencer par ceux qui ont occupé les pavés en amont. Sur les pages Facebook des gilets jaunes, acteurs d’une mobilisation sociale marquée par de nombreuses violences et interpellations depuis près d’un an, la suspicion grimpe à l’égard d’Extinction Rebellion.

“C’est un enfumage financé par des oligarques et le capitalisme, jusqu’aux États-Unis”, accuse un homme dans une longue diatribe partagée lundi soir par Éric Drouet, ce dernier avouant “se poser exactement les mêmes questions”. 

Le blocage d’Italie 2, qui s’est terminé dans la nuit de samedi à dimanche sans charge de police ni interpellation, est particulièrement incompris. “Les gilets jaunes n’ont pas le droit de manifester et eux se baladent dans les rues de Paris avec des poissons géants et des ballots de paille et il ne se font pas interpeller?”, s’étonne-t-on dans cette même vidéo. 

Ils débarquent après 10 mois de mouvement social où nous on se fait démonter la gueule tous les weekends? Maxime Nicolle au sujet d'Extinction Rebellion

Maxime Nicolle, autre figure de la...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post